L’extension de l’Esplanade interpelle de nombreux citoyens. C’est la raison pour laquelle nous estimons qu’une synthèse de la position d’Ecolo sur ce dossier est indispensable Le sujet est sensible, et suscite de nombreuses réactions. Pour mieux comprendre notre action et les positions que nous défendons, ainsi que les propositions que nous portons, voici un récapitulatif du travail que nous menons.

Voir aussi: le résumé du dossier.

Ecolo donne la parole aux citoyens et innove en matière de consultation populaire

Ecolo OLLN, avec le PS et le CdH, qui sont ses partenaires de majorité à Ottignies-Louvain-la-Neuve, a décidé d’organiser une consultation citoyenne. Alors qu’une consultation populaire « classique », telle que prévue par décret, limite le contenu du vote à un oui ou à un non, la majorité ottintoise a présenté en Conseil communal ce 17 janvier dernier une formule plus complète de consultation. Celle-ci ajoute à la question relative au « pour ou contre l’extension de l’Esplanade » la possibilité d’ajouter une série d’arguments en faveur et en défaveur. Ceci de manière à argumenter le choix qui sera fait par les habitants. En séance du Conseil communal, le bourgmestre a indiqué les raisons de l’ajout d’un tel argumentaire. « En effet, a-t-il précisé, le fonctionnaire délégué qui détient la décision, doit motiver l’acte administratif qu’il rédigera, et cet argumentaire ne tient pas au nombre de personnes qui s’expriment mais aux arguments invoqués. Aussi, en demandant à la population d’argumenter son choix, la Ville se donne les moyens de s’appuyer sur la consultation pour formuler son avis quant au permis qui sera demandé par le promoteur ». D’autres adaptations aux dispositions fixées par le décret sont également prévues, et notamment l’élargissement de la durée du vote (limitée par le décret à un dimanche matin). La mise en place de la consultation sera confiée à un groupe d’élus communaux (8), 5 de la majorité et 3 de l’opposition. La consultation aura lieu avant le 31 mai 2017.

Ecolo cherche à évaluer l’impact de l’Esplanade sur les autres communes

Ecolo Brabant wallon et Ecolo Wavre ont assisté à la présentation de l’avant-projet de Klépierre ce 26 octobre dernier. Ils sont intervenus sur l’étude d’incidence, demandant une évaluation des impacts de mobilité sur les communes limitrophes et sur les points sujets à embouteillages du centre du Brabant wallon. A savoir : le Rond Point N4/N25, le feu de Corbais (N4), l’entrée d’autoroute à Perwez (N29/E411), le carrefour « Ville de Wavre à Thorembais » (N29/N91) et le centre de Wavre (Carrefour N4 et Chaussée de Louvain, Centre, Passages à niveaux). Ils ont également demandé au bureau d’étude qu’il objective les impacts socio-économiques du projet dans la zone de chalandise : Wavre, Chaumont-Gistoux, Rixensart mais aussi Jodoigne, Gembloux, Braine l’Alleud, Waterloo, Nivelles et Bruxelles.

La majorité à Ottignies-LLN et la locale Ecolo suivent attentivement le dossier et préparent minutieusement chaque scénario

Depuis un an, la majorité à OLLN et la section locale Ecolo suivent attentivement la question et étudient les différents aspects du dossier. La locale Ecolo a collectivement défini des balises sur le bâtiment, la mobilité, la Gare et l’inscription du bâtiment dans la Ville. Ces balises sont définies dans une motion, que vous pouvez consulter ici. Si l’extension du bâtiment est autorisée par la Région, elle devra s’intégrer au bâti existant et servir au maximum les habitants et les visiteurs de Louvain-la-Neuve. Il est de la responsabilité publique d’Ecolo d’envisager sérieusement ce scénario.

Ecolo soutient l’émergence des commerces de circuit court à Louvain-la-Neuve et Ottignies

Beaucoup d’habitants ont pointé du doigt le type de commerce qui aura les moyens de s’installer dans l’Esplanade : sans doute de grandes chaînes multinationales. A cet égard, nous craignons que la directive « Services » européenne (la fameuse directive Bolkenstein) n’empêche les autorités communales de se prononcer « de manière globale » sur le permis : ni la concurrence exacerbée, ni la surconsommation ne pourraient dès lors être invoquées par la Ville dans son avis. C’est un élément qui devrait prochainement être éclairci par le bureau d’études et les services juridiques de la Ville.

Ecolo OLLN, avec le PS et le CdH, travaille activement à développer la présence des circuits courts et de l’économie sociale sur le territoire communal. Les cahiers des charges au niveau de l’alimentation dans les écoles communales et les maisons de repos boostent la consommation durable de la région. Portés par une demande croissante d’alimentation de qualité par les citoyens, les magasins d’alimentation se portent bien et fleurissent sur le territoire communal : Alimenterre, Mondo Bio, La fromagerie Bio et artisanale, les marchés du mardi à LLN et du vendredi à Ottignies. Bientôt, deux nouveaux magasins ouvriront également leurs portes sur la commune : Grasphopper (magasin zéro déchets près de la chaussée de la croix) et Färm (grande coopérative alimentaire de produits bio et locaux au centre de Louvain-la-Neuve).

Par ailleurs, le travail de développement commercial de la majorité à Ottignies-Louvain-la-Neuve ne se limite pas à la question de l’Esplanade. Un travail global est en cours : une étude sur la gestion urbaine et commerciale de Louvain-la-Neuve a été confiée à la société AMCV en juillet 2016.

Voir aussi: le résumé du dossier.

Share This