Le premier budget relatif aux travaux routiers du zoning Nord de Wavre vient d’être libéré par la région, a-t-on appris la semaine dernière. Si ces premiers travaux sont pertinents, le contournement Nord qui « devrait suivre » pose question.

Ce premier budget libéré par la région vise à élargir la voirie entre la Nationale 4 et le rond point de la Noire Espine : passage à 4 bandes sur le tronçon entre la N4 et l’avenue Lavoisier, passage à 3 bandes entre Lavoisier et la Noire Espine, sécurisation des arrêts de bus et réaménagement des pistes cyclables dans les deux sens.

« Prendre les problèmes de mobilité à bras le corps à cet endroit est une très bonne chose, pour Hélène Ryckmans, députée Ecolo au Parlement wallon. Des solutions de mobilité doivent être trouvées pour les employés du zoning Nord de Wavre. Le TEC Brabant wallon va prochainement étudier la mise en place d’une ligne de bus rapide entre Gembloux et le Zoning Nord via la N4 : c’est une très bonne nouvelle également. Les solutions pour désenclaver le Zoning Nord ne passent pas uniquement par la voiture : elles se basent aussi sur le développement des transports en commun et sur le maillage cycliste ».

Dans une prochaine phase des travaux, le passage à 4 bandes vers Bruxelles devrait permettre de sécuriser l’autoroute. Pour Hélène Ryckmans : « Il faudra à ce moment-là évaluer la situation du carrefour avec la rue de Champles et voir comment son réaménagement pourrait diminuer les embouteillages. Après cette étape, je pense qu’il faudra réévaluer très sérieusement la situation : avant de dépenser les 15 millions prévus par le gouvernement wallon pour le Contournement Nord de Wavre, il faudra démontrer que, dans cette nouvelle configuration, construire le Contournement est toujours utile. »

Pour Christophe Lejeune, conseiller communal à Wavre, les travaux en cours sur le N4 insécurisent les riverains, et plus particulièrement les usagers faibles. Il faudrait faire un check-up au niveau de la sécurité routière. Par ailleurs, il est urgent que la majorité communale de Wavre (MR) mette sur la table le plan communal de mobilité. Ecolo le demande depuis les années 2000 et la majorité, enfin conquise par l’idée, nous le promet maintenant depuis 2 ans. « Nous ne nous expliquons pas ce retard. Ce n’est qu’avec une vision globale des circulations sur la commune que nous pourrons gérer au mieux la mobilité à Wavre. Il y a beaucoup de choses à faire. Et les solutions ne sont pas uniquement à trouver du côté de la voiture : les transports en commun, le vélo et les sentiers pédestres ont un rôle important à jouer dans l’équilibre wavrien ».

Pour Laurent Francis, porte parole de la locale grézienne : « Le tracé du contournement Nord de Wavre joue dangereusement les équilibristes entre la zone archéologique de la Villa Romaine de Basse-Wavre et la zone Natura 2000 des étangs de Gastuche pour ensuite transpercer le Bois des Vallées. Ce sont des zones d’intérêt biologique et paysager qui doivent être préservées. Construire une route à cet endroit est une solution inadéquate et onéreuse à un problème mal posé. Elle ne résoudra pas la circulation du centre ville wavrien et aggravera le trafic de transit sur Grez-Doiceau. C’est un lourd tribut à payer pour un soulagement temporaire de la mobilité dans et autour du Zoning nord. L’utilisation de la 4ème bande sur la E411 entre les sorties 5 et 6 doit venir en complément d’une offre augmentée de transport en commun prioritaire sur cette bande. »

Share This