L’idée de la socialiste Catherine Moureaux (malgré ses démentis) d’enseigner l’Histoire « à la carte » au choix des élèves est renversante !

Pour Ecolo, il faut pouvoir enrichir les programmes et méthodes des cours d’histoire et sortir d’une vision unilatérale de l’Histoire, où les faits et leurs analyses sont souvent racontés à partir des grands hommes européens. Nous travaillons d’ailleurs sur le dépôt d’un texte pour étoffer les contenus sur la colonisation et la décolonisation.

Mais nous refusons certainement de faire dépendre le contenu de ces cours au public auquel on s’adresse, comme le propose Catherine Moureaux. Pour nous, l’Histoire doit ainsi être enseignée à tous les élèves ensemble, en les ouvrant à la place et aux apports de chaque société et culture, et non pas participer à un repli sur soi.

Hélène Ryckmans, députée à la Fédération Wallonie-Bruxelles

Share This