La marche arrière de ceux qui voulaient rétablir les cumuls en Wallonie est une victoire pour les citoyens et les nombreux observateurs de la vie politique, qui se sont émus en masse contre cette décision irresponsable. Cela souligne aussi l’importance d’une opposition démocratique vigilante et active qui a rappelé avec force à chacun ses engagements et responsabilités. Les écologistes font en effet de la bonne gouvernance un enjeu majeur.

Les politiques ont le devoir fondamental de reconstruire la confiance des citoyens avec la démocratie. Si le decumul est un des axes de travail pour tenter de restaurer cette confiance, il faut aussi agir sur les autres chantiers, notamment en matière de gouvernance et transparence.

C’est la raison pour laquelle Ecolo est preneur de toute discussion ouverte visant à améliorer la démocratie et le fonctionnement de nos institutions, qu’il s’agisse des cumuls, de la limitation des conflits d’intérêts, de la participation citoyenne et plus largement de la régénération démocratique. En particulier, il importe que les discussions sur les règles de la démocratie (circonscriptions, proportionnalité, …) donnent lieu à un débat public et ouvert afin de réellement renforcer le pluralisme et la représentativité.

C’est tous ensemble, entre démocrates et avec les citoyens, dans le cadre du débat public, que nous relèverons ce défi.

Patrick Dupriez et Zakia Khattabi

Coprésidents d’ECOLO

Share This