Depuis 6 ans, Ecolo participe à la gestion de cette institution particulière, située à mi-chemin entre les communes et la Région. Et le bilan est excellent.

Pour continuer dans cette voie, Ecolo a désigné les candidats qui figureront sur les listes provinciales pour le district de Nivelles et celui de Wavre. Issus de tout le Brabant wallon, ils ont des profils différents et complémentaires.
Pour nos candidats, il s’agit, à l’occasion des élections du 14 octobre 2012, de continuer de faire évoluer la Province du Brabant wallon pour la rendre plus efficace, plus verte et plus solidaire.

Ils défendront le programme que vous trouverez en suivant le lien ci-dessous. Un programme fouillé, élaboré de manière participative en réunissant élus, militants et experts issus de la société civile et de l’associatif.

Lien vers le programme (en construction)

Nos candidats pour le district de Wavre (Est) :

| | | |
|

1. Alain Trussart

| EST 1 TRUSSART Photo a utiliser | Transformer l’essai… telle est ma manière de résumer l’ambition du capitaine de l’équipe ECOLO que je suis. Engagée dans le championnat provincial, notre verte équipe a réussi à marquer des points importants (voir site ecolo bw). Je crois que ma combativité et mon engagement, ma connaissance des Hommes et des dossiers n’y sont pas pour rien. J’ai mené cette équipe à un premier bilan positif. Je crois pouvoir contribuer efficacement à une transformation provinciale plus radicale. Elle ne pourra pas l’être durablement sans ECOLO. Mon expérience est un acquis…nos projets et notre programme mes motivations. Avec Vous, nous réussirons.. |

|

2. Josiane Conrardy

| EST 02 CONRARDY Leyre 01 | Conseillère communale à Mont-Saint-Guibert pendant 22 ans, conseillère provinciale depuis 2009. Active dans diverses associations sociales et environnementales. Mes expériences et mes séjours à l’étranger m’ont permis de m’ouvrir à différents modes de vie et de pensée, d’être à l’écoute des autres, de leurs besoins.

Mes priorités : un développement économique harmonieux pour conserver l’identité de nos villes et villages; un essor urbanistique en symbiose avec
l’environnement, le bâti existant et avec une mobilité maîtrisée; un enseignement valorisé; l’accueil de la petite enfance; l’accompagnement des aînés; l’accessibilité des logements. |

|

3. Christophe Cocu

| EST 03 COCU Christophe 01 | Educateur de formation et conseiller provincial sortant, je suis avant tout un militant investi au sein de la société. Mon parcours associatif (comité de quartier, organisations et mouvements de jeunesse, syndicat) m’a amené à assumer la direction d’une association active dans le domaine de la Jeunesse.
Mon investissement politique m’a amené chez Ecolo en 2003. Depuis, je ne cesse de m’investir pour que le projet de l’écologie politique que nous portons puisse rejaillir, de manière durable, sur nos concitoyens.
Je suis également 30ème sur la liste communale de Wavre.|

|

4. Claire Hugon

| EST 4 HUGON Claire 03 1 | Petite fille, je rêvais d’être pâtissière. Devenue conseillère politique après avoir étudié les langues germaniques, j’ai gardé le plaisir de cuisiner – et de déguster !
Musicienne passionnée, je pratique le yoga au quotidien, j’aime la lecture, la marche et la course à pied.
Mon mandat au CPAS m’a sensibilisée aux mille facettes de l’action sociale. Je m’engage pour plus d’équité, de solidarité, de dignité et d’humanité, aujourd’hui et demain, ici et là-bas.

«Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour pouvoir changer quelque chose, essayez de dormir avec un moustique et vous verrez qui empêche l’autre de dormir» (le Dalai Lama)

Egalement 14ème sur la liste communale d’Ottignies-Louvain-la-Neuve.|

|

5. Michel Tricot

| Est 05 TRICOT Michel 04 | Sociologue et ex-président de CPAS, la solidarité est un enjeu essentiel pour moi. Administrateur de l’Intercommunale du Brabant wallon et de la Société publique de Gestion de l’Eau, je connais le domaine économique.Membre d’un bureau d’étude en environnement et en aménagement du territoire, amoureux de la nature, je sais le respect qu’elle mérite. Chef de cabinet des députés provinciaux Ecolo du BW, je suis bien placé pour savoir qu’un
développement durable doit s’appuyer sur ces 3 piliers : social, économique et environnement. En BW comme ailleurs. Cycliste, végétarien, pacifiste,… j’essaie aussi de vivre en accord avec mes convictions.

Je suis également tête de liste à Court-Saint-Etienne|

|

6. Colette Prevost-Migeal

| Est 06 PREVOST MIGEAL Colette 06 | Je suis médecin généraliste, orientée vers la médecine sociale et la santé communautaire. Après 6 ans au conseil du CPAS d’Incourt et 1 an comme conseillère au cabinet de la Député Françoise-Florence Michel, je me présente aux
élections provinciales et me représente à Incourt.

La santé est ma priorité parce que promouvoir la santé c’est agir sur ce qui la détermine. Et dans les déterminants de santé se trouvent aussi bien le cadre de vie (le logement, le travail, la culture, la mobilité, l’environnement), que le mode de vie (l’alimentation, l’activité physique) ou les soins de santé ! L’importance des enjeux est grande. Il est tout aussi important pour moi que les moyens déployés restent dans les limites de la bonne gouvernance.|

|

7. Benoît Detienne

| Est_07_DETIENNE_Benot-02_1_.jpg | Vers l’âge de 10 ans, j’ai dû apprendre le braille et m’adapter à un nouveau monde dans lequel on voit la vie du bout des doigts. J’avoue que ça a été une période difficile
Après mes humanités dans l’enseignement ordinaire, j’ai suivi une formation professionnelle au centre de la Ligue Braille à Bruxelles. Je suis aujourd’hui agent communal à la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et je prépare un baccalauréat en droit.
Je m’intéresse à la politique sociale ainsi qu’aux secteurs de la jeunesse, des personnes handicapées, de la famille, des aînés, de la santé, de la mobilité, l’enseignement. |

|

8. Sophie Agapitos

| Est 08 AGAPITOS Sophie 03 | Maman de deux ados, licenciée en communication, j’ai travaillé dans l’Horeca ainsi que dans le secteur médical et journalistique. Aujourd’hui, je suis animatrice politique, attachée parlementaire et… prête à vous représenter.
Pour moi, faire de la politique, c’est avant tout trouver des solutions pour que chacun, quelle que soit sa situation, se sente à sa place dans notre société et s’y épanouisse. C’est aussi prendre des décisions en tenant compte des conséquences à court, moyen et long terme, que cela nous touche directement ou pas.

Je suis aussi 2ème sur la liste communal à Orp-Jauche.|

|

9. Christophe Lejeune

| Est 09 LEJEUNE Christophe 02 | Wavrien, conseiller au CPAS depuis 2006, ancien instituteur et campus manager, je vois dans l’écologie politique une opportunité de changements et de développement pour tous. Je marque un intérêt particulier aux questions d’enseignement et de mobilité, deux questions centrales dans le développement de notre jeune province.|

|

10. Siska Gaeremyn

| Est 10 GAEREMYN Siska 01 | Philologue de formation, j’aime les langues, sauf celle de bois…
Dans un monde sans politique le changement est subi plutôt qu’organisé. Je participe à l’organisation du changement par ma réflexion et mon action. Les valeurs que je souhaite mettre en avant pour ce changement sont celles de l’écologie politique : une éthique comportementale aspirant à une plus grande autonomie, solidarité et responsabilité. Un logement sympa accessible à toutes les bourses, une politique de l’emploi qui compense les délocalisations vers les pays low-cost, orientée, entre autres, sur le développement de l’économie verte, un enseignement de qualité pour tous, une justice plus efficace, un réelle gestion de l’accueil de la petite enfance et des seniors.|

|

11. Philippe Lauwers

| Est 11 LAUWERS 01 | Echevin à Rixensart depuis 2006 (Finances, Enseignement, Culture), j’ai pu me rendre compte du rôle de la province dans le soutien à divers projets communaux : mobilité, logement, accueil de la petite enfance, environnement,… Quelle que soit la structure qui, dans l’avenir, reprendra ce rôle, il importe de le renforcer dans une perspective de développement durable et solidaire de notre province. C’est ce à quoi je m’emploierai si je suis élu conseiller provincial.|

|

12. Mélanie Bertrand

| Est_12_BERTRAND_Mlanie-02.jpg | Je m’appelle Mélanie Bertrand, j’ai 34 ans. Je vis avec ma famille à Zétrud-Lumay (Jodoigne). Réalisatrice de formation, j’ai travaillé dans l’audiovisuel et l’éducation aux médias.
Depuis 2010, je suis chargée de mission dans une association œuvrant à la réinsertion des détenus.
Conseillère communale depuis 2006, mon engagement politique vient d’un constat : nous ne sommes pas impuissants ! Chacun peut faire entendre sa voix et agir pour une société plus juste, plus durable, plus solidaire.
Je suis sensible aux domaines de l’éducation, la jeunesse, la petite enfance ainsi que la culture. Je défends aussi la participation citoyenne.|

|

13. Michel Kaye

| Est 13 KAYE Michel 03 | Mon expérience de conseiller communal à Lasne m’a permis de découvrir les services et facilités que la Province peut apporter aux citoyens du Brabant Wallon et c’est ainsi que je me suis laissé tenter par une candidature « provinciale ».

Mes préoccupations se portent :
vers le troisième âge à tous les points de vue : santé, culture, compétence des aînés, soutien aux associations des aînés….
Sur les problèmes de logement des jeunes, des aînés, intergénérationnel, sociaux, AIS, …|

|

14. Sabine Varga

| Est 14 VARGA 03 | Je m’appelle Sabine, 44 ans, mariée, Wavrienne.
Juriste de formation, j’ai travaillé plusieurs années à l’Administration communale d’Ottignies-LLN.
Personne à mobilité réduite, je suis notamment présidente du Groupe d’Actions pour une Meilleure Accessibilité des Handicapés. Je puise mon énergie auprès de mes amis, dans le son de ma harpe et surtout dans mes rencontres car j’ai la chance d’entrer facilement en contact et de savoir écouter.
Aujourd’hui, à la Province, avec Ecolo, je souhaite défendre, pour vous et avec vous, votre droit à une société accessible même au plus fragile, dans le respect de votre avenir et de votre environnement.|

|

15. Louis Wyckmans

| Est 15 WYCKMANS Louis 02 | Pour qu’une action ait du sens, à tout niveau, il est nécessaire de toujours garder à l’esprit
– la scandaleuse inégalité entre ceux qui ont tout et ceux qui n’ont rien
– l’aberrant saccage de l’environnement que devront payer les générations qui suivront.
C’est ce qui m’a motivé, c’est ce qui me motive.|

|

16. Hélène Ryckmans

| Est 16 RYCKMANS 01 | Je suis conseillère communale à Chastre depuis 2006. J’ai été conseillère provinciale de 2003 à 2006.
Originaire du Brabant wallon (Waterloo), j’y ai travaillé (Louvain-la-Neuve) et j’y habite (Chastre).
Je travaille dans le secteur de la coopération au développement. Femme de terrain, mon engagement politique est centré sur la lutte contre les inégalités et sur les valeurs du débat démocratique et citoyen.
J’ai le gout des relations humaines et du travail en équipe. Si je m’engage à ECOLO, c’est pour porter, avec vous, des projets durables et une meilleure vie pour chacune et chacun ! |

|

17. Etienne Cools

| Est 17 COOLS Etienne 03 | Bio-ingénieur (UCL) venu du Pays Noir, 47 ans, 3 enfants. Ma sensibilité à des produits chimiques a arrêté ma carrière en labo (qui m’avait mené à Milan). J’ai travaillé pour le patronat, enseigné…
Fonctionnaire de l’ex-Communauté française, je fais surtout de la concertation fédérale.
Dans cet esprit, vous m’avez peut-être vu dans « Une histoire belge » (série documentaire « to be or not to be ») passé aussi sur Arte en 2010, avec une journaliste de la VRT.
« Néo-rural », je retiens ce résumé d’un ancien fermier: « La pollution est dans la tête des gens ». Alors dépolluons… la province de nos enfants, en espérant qu’ils ne doivent pas s’exiler! |

|

18. Isabelle Hinderyckx

| Est 18 HINDERICKX Isabelle 04 | Maman de Caroline (24 ans) et Pierre (19 ans), économiste, je me consacre entièrement à mon mandat d’échevine depuis 3 ans.
Pendant les 6 prochaines années, je m’engage à :
-Poursuivre le Plan Communal de Développement de la Nature.
– Résoudre durablement les problèmes de pollution du Grand Etang.
-Relever les défis de reconversion des grands espaces de bureau en logement, commerce et espace culturel.
-Mettre à l’honneur la mobilité douce et l’intermodalité.
-Poursuivre la politique de logement pour que chacun puisse vivre à La Hulpe dans des logements énergétiquement performants.
-Lutter contre les incivilités.

Pour améliorer notre cadre de vie! |

|

19. Thierry Meunier

| Est 19 MEUNIER Thierry 06 1 | De grands défis attendent le Brabant Wallon pour son avenir : l’augmentation de la population, la pression immobilière, la pression sur la mobilité, le développement économique…
Chaque acteur, privé ou public, est responsable de la bonne intégration de ses projets et de ses réalisations pour tenir compte de ses enjeux. Les femmes et hommes politiques ont l’obligation de donner des orientations, de proposer des solutions pour garantir l’harmonie entre tous les habitants du Brabant Wallon.
Depuis sa création, Ecolo est attentif aux générations futures. On ne bâtit pas le présent en épuisant son futur. Je suis fier de porter cette vision. |

|

20. Agnès Namurois

| Est_20_NAMUROIS_Agns-02.jpg | Echevine à Walhain et syndicaliste à l’UCL, l’accès à la formation et à l’emploi sont au cœur de mes préoccupations et de mon action. Permettre à toutes et tous de vivre dans la dignité grâce à un logement décent, à des services sociaux adaptés aux besoins. Apporter aux citoyens des réponses environnementales (sur la qualité des eaux de surfaces, la mobilité responsable, l’amélioration énergétique des bâtiments,…) mais également sociales et conviviales (plus de services de proximité, soutien à l’associatif, réseaux de solidarité,…) en sortant du « tout à la consommation » ultra commerciale. Favoriser les initiatives qui soutiennent la création d’emplois non délocalisables et l’émancipation culturelle et socio-économique des personnes, tels sont mes objectifs ! |

|

21. Françoise-Florence Michel

| Est_21_MICHEL_Franoise-Florence-01.jpg | A côté de ma vie professionnelle en communication à l’UCL, j’ai été Conseillère communale à Chaumont-Gistoux, Conseillère provinciale et enfin députée provinciale, j’ai ainsi suivi l’évolution de notre province, heureuse d’en partager la qualité de vie et soucieuse de la conserver.

Par mon travail provincial axé sur les besoins sociaux des citoyens, de la plus petite enfance à l’âge aîné de la sérénité accomplie; sur la santé mentale et physique, sur l’accès à un emploi, à une identité culturelle et un lien social fort, j’ai oeuvré à la richesse sociale autant qu’économique de la Province.

Je veux rester ce maillon ou-vert entre les dualités du Brabant wallon. |

Nos candidats pour le district de Nivelles (Ouest) :

|

1. Anne Dorselaer

| OUEST 01 DORSELAER Anne 02 | Je travaille avec le groupe ECOLO à défendre un futur qui conjugue respect de l’environnement et réalités socio-économiques, à lutter contre les inégalités sociales, à défendre un enseignement de qualité pour tous et tout au long de la vie et à promouvoir l’art comme vecteur d’épanouissement, d’ouverture et de dialogue.

Conseillère provinciale depuis 2002, je connais bien l’institution provinciale.
Je m’investis avec énergie et détermination, jour après jour, à chercher et développer des solutions innovantes, réalistes et durables afin de préserver et d’améliorer la qualité de vie des brabançons wallons.|

|

2. Jacques Steinfeld

| OUEST 02 STEINFELD Jacques 05 | Ingénieur Commercial ULB de formation, ayant exercé comme cadre supérieur dans le secteur privé pendant 35 ans, je souhaite aujourd’hui mettre mon expérience au service de mes concitoyens.
Mes priorités :
– préparer la transition écologique, plus particulièrement dans l’accompagnement de la politique économique qui favorise des activités créant des emplois non délocalisables
– proposer un enseignement de qualité, attractif, tremplin pour des emplois durables
– préserver notre environnement et notre qualité de la vie (logement, mobilité, réduire les nuisances)
– pratiquer une politique sociale attentive
– assurer un accueil de la petite enfance de qualité
– renforcer le partenariat avec les communes en rendant l’action de la Province plus efficiente.|

|

3. Alejandra Miguel Reynoso

| Ouest 03 MIGUEL REYNOSO Alejandra 03 | « L’essentiel est invisible pour les yeux » écrivait Saint-Exupéry.
En devenant responsables, nous ouvrons nos yeux pour préserver l’essentiel, notre terre pour les générations futures.

Mère de quatre enfants ayant suivi une formation axée vers l’humain, Conseillère Conjugale et Familiale, je souhaite participer au niveau provincial en représentant Ecolo, ses membres et sympathisants.
Mes priorités vont à la santé, la cohésion sociale, une politique de logement plus juste, la petite enfance et la culture.

Je donne de l’importance à travailler ensemble et avancer pas à pas. |

|

4. Youri Caels

| Ouest 04 CAELS Youri 02 | père de deux jeunes enfants et habitant à Tubize. Licencié en psychologie sociale et formations en anthropologie et aux arts du cirque.
Mon parcours professionnel s’inscrit dans les champs de la santé, de la justice et de l’aide à la jeunesse.
En tant que secrétaire de la locale de Tubize, depuis 2010, je m’intéresse également aux questions de mobilité, d’aménagement du territoire, d’emploi et d’enseignement.
Je suis candidat sur la liste provinciale, car il me semble important de soutenir le travail effectué par Ecolo et d’ancrer davantage les compétences provinciales dans le quotidien des citoyens du Brabant Wallon. |

|

5. Sophie Vandeloise

| Ouest 05 VANDELOISE Sophie 03 | 37 ans et maman d’une petite fille de 6 mois. J’ai travaillé pendant 14 ans dans le domaine pharmaceutique en temps que laborantine dans le secteur du développement analytique.

C’est dans le cadre d’une reconversion professionnelle que je suis en stage comme éco-conseillère. Cette formation m’a permis d’acquérir des outils de communication et de renforcer mes connaissances en matière d’environnement et de développement durable. Je m’investi en politique au travers d’ECOLO afin de pouvoir laisser aux générations futurs un monde plus juste, plus vert et plus solidaire. Pour moi cela passe par un cadre de vie agréable pour tous et un environnement sain. Il est important que chacun et chacune puissent trouver sa place dans notre société. Sans oublier de soutenir les petits producteurs qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs.|

|

6. Abdallah Rouhli

| Ouest 06 ROUHLI 02 | Le rôle de “Monsieur Ecolo” m’a toujours plu que ce soit au travail, dans le cercle de mes amis, mes voisins ou ma famille. Enfin me présenter comme candidat Ecolo me stimule énormément car, à mes yeux, cet engagement correspond parfaitement à ce que j’ai envie d’apporter à ma rue, mon quartier, ma commune et ma province, comme changement. Ca fait quelques années maintenant que je suis actif au sein de notre locale de Braine-l’Alleud, mais sans avoir jamais trouvé réellement le degré d’implication qui me convenait. Mais en présentant ma candidature, je pense avoir trouvé l’investissement qui correspond le plus au type d’engagement que j’ai envie d’apporter au sein d’écolo.

Bien avant de rejoindre la locale, mes implications et actions politiques s’étaient développées au sein de ma mission d’Agent de développement communautaire dans ma vie professionnelle antérieur. Je travaillais sur deux axes :
Le premier consistait à mener une réflexion politique purement « théorique », avec une participation active aux « Think Tanks » sur des sujets comme la communication interculturelle dans les milieux jeunes, rédaction d’articles, participation à des débats et rencontres européennes, etc.
Le deuxième, était est toujours, mes engagements dans le milieu associatif comme bénévole dans diverses ONG de solidarité internationale. Mon engagement comme candidat Ecolo, je l’envisage comme une combinaison de ces deux niveaux d’actions. Mes projets pour ma rue, ma commune, ma province, seront orientés vers des perspectives concrètes, mais comportant toujours un niveau de recul et de réflexion par rapport aux valeurs de l’écologie politique.|

|

7. Isabelle Bourlez

| Ouest 07 BOURLEZ Isabelle 01 | Trop d’élèves se retrouvent dans les filières du qualifiant suite à des situations d’échecs. Il faut rendre confiance aux jeunes au travers de projets culturels, sportifs, et rendre ses lettres de noblesse à ces filières qui doivent devenir un choix. La Province doit être un stimulant et le lien entre ces différents projets.
Trouver un logement décent dans notre province est difficile pour les jeunes et les personnes à revenu modeste. Les propriétaires doivent pouvoir faire appel à l’AIS (agence immobilière sociale), constituée par la Province qui les aidera à devenir des acteurs sociaux.
La mobilité, l’énergie sont aussi des enjeux importants|

|

8. Christophe Deboskre

| Ouest 08 DEBOSKRE Christophe 02 | En période d’austérité, plus que jamais, je serai soucieux que tout un chacun puisse toujours accéder à des services publics de qualité. De la place en crèche, en passant par un enseignement de qualité et un accueil extrascolaire digne de ce nom (activités sportives, accompagnement des devoirs, activités culturelles,…) jusqu’aux services à destinations des plus âgés. Ou des moins mobiles : pouvoir accéder à ces services passe aussi par une réponse forte en matière de mobilité face aux défis de demain en Brabant wallon. Autant de services qui doivent permettre à tous d’avoir la chance de prendre l’ascenseur social et environnemental ! |

|

9. Nathalie Colette

| Ouest 09 Nathalie colette | Présidente du CPAS de Ittre, les affaires sociales ont toujours été au centre de mes préoccupations. |

|

10. Patrick Delmée

| Ouest 10 DELMEE Patrick 05 | Enseignant (1980-2008) dans le qualifiant, journaliste (2008-2012) à PROF, le magazine des professionnels de l’enseignement.
Les enjeux cruciaux pour moi sont :
● Maintenir la qualité des écoles provinciales, en restant à la pointe des outils pédagogiques, des infrastructures et du matériel.
● Valoriser un enseignement qualifiant de qualité et son apprentissage par modules.
● Aménager les routes provinciales qui traversent Braine-le-Château pour donner la priorité aux bus.
● Lutter contre les fractures sociales et notamment celle des jeunes de milieux défavorisés qui ne fréquentent ni les mouvements de jeunesse ni les clubs sportifs. |

|

11. Marylou Homs

| Ouest 11 HOMS Marylou 02 | Les années à venir ne seront probablement pas faciles, ni au niveau écologique, ni au niveau social. Comme conseillère CPAS, je suis préoccupée par le bien-être de ceux pour qui la vie est déjà difficile aujourd’hui.
Nous vivons dans une province privilégiée mais cela ne veut pas dire que chacun y vit bien. Quel avenir préparons-nous pour nos enfants, nos aînés, nos handicapés ? De nouvelles crèches et de nouvelles maisons de repos doivent voir le jour, les écoles doivent être adaptées.
Beaucoup de « Bruxellois », comme moi, sont venus depuis les années 70 vivre dans notre Brabant Wallon paisible et verdoyant. J’ai habité à Nivelles, à Wavre et à Braine-l’Alleud.
Je vous propose de faire le maximum, ensemble, pour que nous y soyons tous le plus heureux possible. |

|

12. Tanguy Isaac

| Ouest 12 ISAAC Tanguy 02 | La mobilité est un de mes sujets de prédilection. Je travaille pour un bureau d’étude impliqué dans le domaine. Cycliste au quotidien et ne possédant pas de voiture, je suis particulièrement conscient des joies et plaisir des modes doux ainsi que des transports en communs. J’en connais les défauts qui limitent naturellement leur usage mais je sais également les freins dépendant des choix politiques, des choix de société. C’est sur ces freins, sans méconnaître les limites intrinsèques de chaque mode, que j’ai envie de m’investir. |

|

13. Laurence Delperdange

| Ouest 13 DELPERDANGE Laurence 03 | Journaliste free lance et animatrice dans une association qui défend la justice sociale.
Après avoir travaillé plusieurs années à la rédaction du Ligueur, de nouveaux défis professionnels, plus en prise directe avec les réalités sociales de la province du Brabant wallon me permettent de prendre le pouls d’une province qui, derrière une certaine « douceur de vivre » au vert, se doit de prendre en compte tous ses citoyens : les jeunes, les familles aux revenus modestes, les personnes âgées confrontés, au quotidien, à des difficultés en matière d’accès au logement, à l’emploi, à la santé. Pour une véritable égalité des chances ! |

|

14. Benoît Van Den Abbeel

| Ouest 14 VANDENABEEL 01 | Ma formation de géographe m’a depuis longtemps déjà ouvert les yeux sur les problématiques environnementales et ma sensibilité aux injustices sociales a fait le reste sur les questions d’inégalité entre les hommes et entre les peuples. Mon engagement en politique s’est donc assez naturellement dirigé vers ECOLO dont je suis membre depuis bien longtemps mais je suis également actif dans la coopération nord-sud.
Je pense que notre devoir de citoyen devrait nous pousser tous à nous investir dans ce monde afin d’y préparer un avenir durable et solidaire ! |

|

15. Marc Hordies

| Ouest 15 HORDIES Marc 01 | Echevin ittrois de l’Energie et de la Mobilité, je suis plus particulièrement attaché aux niveaux communal et provincial à accroître l’accessibilité et la compréhension des primes aux économies d’énergie, et ce, plus particulièrement pour les ménages à bas revenus.
En termes de mobilité, je salue la réalisation du Plan Provincial de Mobilité qui donne une vision innovatrice et ambitieuse d’une mobilité durable et intermodale sur toute la Province. La réouverture de gares, la réalisation de parkings de covoiturage et de pistes cyclables, une transversale brabançonne tram-train, la réfection de trottoirs et sentiers, sont autant de nécessités pour mieux vivre et se déplacer.
Ma troisième priorité vise l’accessibilité au logement, particulièrement pour les jeunes et les bas revenus, en intensifiant l’offre de l’agence immobilière sociale ainsi qu’en soutenant l’adaptation de logements à l’évolution de la vie : un ménage prenant de l’âge pourrait rester dans sa maison qui, aménagée et re-divisée, pourrait également accueillir en appartement séparé un autre ménage. Avantages : augmenter le nombre de logements sans empiéter sur de nouveaux terrains, permettre à un ménage âgé de rester chez lui tout en profitant de l’aide d’un voisinage proche et lui assurant un revenu supplémentaire. |

|

16. Lise Jamar

| Ouest 16 JAMAR Lise 02 | Habiter et travailler depuis de longues années en Brabant wallon m’a sensibilisée à l’importance pour chacun de la qualité du « vivre ensemble ». L’importance des liens sociaux, des solidarités à nourrir ou retisser, combattre la peur de l’ « autre » – différent de soi – sont des enjeux primordiaux que je souhaite défendre. |

Share This