L’accès au logement est un droit proclamé dans la Constitution. Pourtant, l’évolution à la hausse des prix immobiliers, la diminution de la taille des ménages, l’évolution de la composition des familles, l’augmentation du prix de l’énergie et le contexte socioéconomique sont des causes structurelles de difficulté d’accès au logement. Les ménages doivent consacrer une part de plus en plus large de leurs moyens pour se loger.

En 2003, on ne relevait en Brabant wallon que 5.472 logements sociaux soit 4,8 % des logements que compte la Province . De nombreuses familles sont toujours en attente d’un logement décent. Une politique cohérente et efficace en la matière attend toujours de voir le jour.

De plus, la Belgique fait partie des plus mauvais élèves en terme d’efficacité énergétique de son parc immobilier. Le logement est en effet responsable, à lui seul, d’une part considérable des émissions de gaz à effet de serre du pays. Moins d’une toiture sur deux est isolée sur les 4 100.000 logements que compte la Belgique et moins de 20 % des maisons sont complètement équipées en double vitrage. Une véritable passoire…

En priorité, la politique du logement doit aboutir à la mise à disposition massive et rapide de logements décents, sains, abordables et très économes en énergie et ce, dans toutes les catégories de logement.
Priorités d’Ecolo

  • Logements sociaux

-** Audit sur leur état, en particulier en matière d’énergie.
-** Lancer un grand programme de rénovation verte (isolation, de remplacement des moyens de chauffage, recours à l’énergie verte,…).
-** Promouvoir les habitats alternatifs (groupé, solidaire, co-habitation…) et soutien aux acteurs de terrain (AIS,…).

-*L’éco-construction moins chère
-** Faciliter l’accès à des logements énergétiquement performants.
-** Renforcer les primes à l’investissement et aider par des systèmes de préfinancement (partenariat public-ménages).

  • Flux migratoire en Brabant wallon

-** Assurer le maintien d’un parc de logements accessibles aux revenus plus bas de manière à stopper l’exode des jeunes vers d’autres régions.

Share This