Contrairement à ce que le lecteur pourrait croire, ECOLO n’a pas décidé de revoir son programme pour maintenir les Provinces dans le paysage institutionnel belge…

ECOLO veut toujours leur suppression mais… comme ce n’est sans doute pas pour tout de suite, comme leur champ de compétences est vaste et que nous pouvons le verdir, comme nous avons réussi à établir une relation de confiance avec notre partenaire, comme les négociations ont abouti à un programme de majorité dont nous sommes fiers et comme nous avons des élus qui ont la volonté de le porter… nous avons décidé de participer en première mondiale à la majorité à la Province du Brabant wallon avec le MR…

Le Conseil régional a décidé, il y a plusieurs mois, de mandater un groupe de négociateurs (Marcel, Thierry et Flo) pour entamer des discussions avec les autres partis démocratiques de la Province. L’Olivier ou une majorité avec le MR (La Turquoise) telles étaient les 2 majorités envisagées par la Régionale.

Les refus des PS et d’André Antoine (il semble être à lui tout seul le CDH Brabançon wallon) nous ont empêchés de préparer le terrain pour planter un Olivier.

Les discussions avec le MR, par contre, ont permis d’avancer sur du fond dès le début et d’aborder en priorité les « sujets qui fâchent », à savoir, la politique économique, la Gouvernance, et le fonctionnement des intercommunales.

Ce travail a été présenté, discuté, cadré et recadré par le Conseil régional pendant plusieurs mois et a abouti à une première note programmatique et la décision de la Régionale d’envisager prioritairement une majorité avec le MR au lendemain des élections.

Ce qui fut fait et a abouti à un accord d’abord sur le programme et ensuite sur la répartition des mandats et des compétences.

Le programme qu’il est impossible de détailler ici est basé sur 5 priorités :

– L’éthique et la gouvernance : conseils consultatifs, commission de contrôle des communications du Collège, relations publiques indépendante de la politique d’information, Charte du mandataire, Code de déontologie, critères objectifs d’attribution et de répartition des subsides

– La qualité de vie qui reprend les thématiques du logement (activation de la Régie Foncière, développement de l’AIS…), de la mobilité, des espaces publics, de l’environnement et de l’énergie.

– La politique sociale centrée sur l’enfance (accueil de la petite enfance et accueil extra-scolaire), la réponse aux nouveaux besoins des aînés et la restructuration et le recentrage des activités de l’intercommunale (ISBW)

– La politique économique : plan de développement territorial pour permettre l’aménagement de nouveaux espaces en privilégiant la reconversion d’anciens sites d’activités économique, priorité aux activités créatrices d’emploi ou innovantes, animation économique (développer les filières privilégiées, susciter l’émergence d’activités nouvelles, accompagner les porteurs de projets, préférer les investissements qui sont créateurs d’emplois de qualité durables et qui sont respectueux de l’environnement, soutenir la création des emplois de proximité) et soutien à l’économie social.

– L’enseignement : priorités à l’enseignement des langues et au sport à l’école mais aussi promotion de filières d’avenir (énergie, eco-construction) et égalité des chances, qualité de l’équipement, l’entretien et valorisation énergétique des établissements scolaires.

Quant aux compétences… elles nous permettront d’imprimer la marque verte au Brabant wallon (culture, social, marchés publics, environnement, énergie, mobilité, aménagement du territoire, égalité des chances, Nord-Sud, Agence immobilière sociale…).

Il ne nous reste donc plus qu’à travailler !

Share This