« Pour qu’un écologiste soit élu président, il faudrait que les arbres votent ». Cette boutade de Coluche aura perdu de son sens depuis le 7 juin 2009, au moins dans notre région ! Merci à tous ceux qui ont rendu cette victoire possible.

En effet, depuis le 7 juin, c’est avec onze députés Ecolo de plus que le Parlement wallon devra composer. Si nous sommes aujourd’hui en position de force pour négocier avec les autres formations politiques, c’est grâce à vous. Derrière la victoire d’Ecolo de ce dimanche, c’est l’action des nombreux militants, de sympathisants et de citoyens qui se dessine. Et des candidats motivés, prêts à se mouiller. Merci à toutes et tous. Profitons-en pour féliciter tout particulièrement nos deux élus, Marianne Saenen et Marcel Cheron. Bravo à eux !

Le 7 juin, 18,54 % des électeurs wallons ont approuvé le projet d’Ecolo. Plus encore, c’est ici, en Brabant wallon, que le score est le plus époustouflant : Ecolo obtient la seconde place avec 23,56% (une personne sur 4 !), et deux sièges sur huit ! Enfin, ceci est une confirmation de ce que nous savions déjà : les citoyens du Brabant wallon sont perspicaces, avisés et soucieux de leur avenir…

Au-delà d’un parti, c’est l’idéologie d’Ecolo qui a progressé, pour le plus grand bien de notre planète, de notre société, de notre bien-être et de nos enfants. Si c’est une victoire politique importante, c’est aussi une victoire capitale dans les mentalités. En effet, le vote écologiste ne fait plus peur.

Notre action est aujourd’hui assortie d’une prise de conscience collective que les idées que nous défendons constituent la meilleure réponse à apporter aux crises environnementale, financière, économique, énergétique et institutionnelle. Dès maintenant, le Green Deal peut être mis en oeuvre dans les différents exécutifs auxquels Ecolo prendra part, mais pas seulement ! Le travail d’en bas, celui de tous les jours, reste fondamental pour asseoir des décisions politiques et continuer à progresser vers un idéal.

Soyons fous : si 20% de la population s’est tournée vers Ecolo en 2009, pourquoi ne serions-nous pas plus dans les prochaines années ? L’économie verte, les énergies renouvelables, l’éthique et le développement des solidarités ne sont pas un effet de mode. Ils ne doivent jamais l’être. Notre projet est en route, et cette victoire doit servir à nous motiver encore plus pour tendre vers un monde plus vert, plus juste et plus solidaire, comme nous le faisons déjà depuis plus de 25 ans.

Ce « dimanche vert », 459.010 Wallons et Bruxellois ont cru en Ecolo, plus que 2.046.178 et on y est !

Encore une fois, merci !

Share This