Hier présentée comme une révolution en terme de bien-être, la circulation motorisée des personnes et des marchandises est aujourd’hui devenue un problème. Pourtant, chacun aspire à une meilleure organisation de la mobilité et un nombre croissant de personnes prend conscience des effets bénéfiques pour la santé et l’environnement d’une « autre » mobilité.

Les défis en matière de mobilité sont nombreux et demandent des réponses rapides, adéquates et innovantes. En Brabant wallon, 185.000 véhicules sont en circulation et on compte près de 29.000 nouvelles immatriculations annuelles ! Il est donc plus que probable que les problèmes de mobilité que nous connaissons aujourd’hui se feront croissants dans les années à venir. Au-delà des déplacements privés, la migration quotidienne des travailleurs hors et vers la province du Brabant wallon renforce le problème de mobilité.

Le projet d’Ecolo est de faire gagner à tous du temps, de l’argent, de l’énergie, de la convivialité. Pour y parvenir, il est nécessaire de construire une mobilité économiquement et écologiquement efficace, grâce à une politique d’aménagement du territoire plus réfléchie. De la même manière, tout doit être mis en œuvre afin de soutenir la mobilité douce par des infrastructures adéquates.

Prendre son vélo ou les transports en commun pour aller au travail ou à l’école doit devenir sécurisant et aussi facile que de monter dans sa voiture.

Priorités d’Ecolo

-* Optimiser les transports en commun
-** Gestion de la mise en place du RER dans tous ses aspects :
-*** accès facile et sécurisant à pied ou à vélo
-*** emplacements de parking suffisants
-*** optimisation et adéquation des horaires de transports publics -*** augmentation des services autour des gares (accueil petite enfance, commerces,…)
-** Augmentation et amélioration de l’offre de transports publics, en accordant une attention particulière à la multimodalité (combinaison de différents modes de déplacements tels que transports en commun, voiture partagée, vélo, taxi, …).

  • Favoriser la mobilité douce

-** Meilleure protection des piétons et cyclistes.
-** Aménagement des voiries : trottoirs, réducteurs de vitesse dans les agglomérations.
-** Aménagement et remise en état de pistes cyclables.
-** Offres d’alternatives au « tout à l’auto ». Encourager (inciter) les enfants habitant à proximité de leur école à s’y rendre à pied ou à vélo en sécurisant les parcours.

-*Diminuer le transport individuel en voiture et son impact sur l’environnement
-** Contrôles plus efficace de la vitesse dans les agglomérations et les centres urbains ; sanctionner efficacement les excès.
-** Aménagement des centres urbains pour y limiter la circulation en voiture.
-** Gestion pro-active et préventive de l’apport de population en transit auprès des grands centres ferroviaires du Brabant wallon en lien avec le RER.
-** Promotion des Centrales de mobilité locales.

-*Aménagement du territoire
-** Equilibre entre les zones industrielles, les entreprises, les zones d’habitation, les zones agricoles et naturelles.
-** Recentrer l’urbanisation, cesser de disperser l’habitat et les entreprises sur le territoire.
-** Les zones d’activités (centre urbains compris) doivent être multifonctionnelles de façon à améliorer la mobilité.
-** Prévoir des voies ferroviaires et autres transports en commun à proximité des zones d’activités industrielles et d’entreprises.
-** Préserver des zones non bâties agricoles et forestières, notamment en Brabant wallon. Le plan de secteur doit prévoir des zones définitivement préservées.

Share This