14 sièges sur 27, c’est la courte majorité qu’obtient à Rixensart la coalition formée par Ecolo, le PS (« UC-PS ») et la NAP (« Nouvelle alliance pluraliste »), un groupe pluraliste renforcé peu avant les élections par des échevins MR déçus par la bourgmestre en place, Jacqueline Herzet. Cette dernière se retrouve dans l’opposition après 12 ans de maïorat. Petite révolution dans la commune…

Un seul siège de majorité pour la nouvelle équipe: situation peu confortable certes, mais jouable, comme on l’a vu ailleurs!

Les trois groupes sont d’importance sensiblement égale. En effet, la NAP a rassemblé 20% des voix, Ecolo 17% et le PS 14,5%. Sur un collège communal de 8 membres, cela a donné 3 mandats pour Ecolo… Pas mal, donc!

Autre particularité du nouveau collège rixensartois: il est paritaire. Il est aussi assez jeune puisque 2 échevins ont moins de 30 ans.

Le nouveau bourgmestre, Jean Vanderbecken, a la ferme intention de faire souffler un vent nouveau sur la gestion communale, pour plus d’ouverture, plus de participation citoyenne.

C’est à une socialiste, Catherine De Troyer qu’échoit la présidence du CPAS.

Quant aux 3 échevins Ecolo, ils obtiennent les compétences suivantes:
– finances, enseignement, culture (Ph. Lauwers)
– aménagement du territoire, urbanisme, environnement, mobilité, déchets (Martine Biemans)
– citoyenneté, participation, bibliothèques, tourisme, coopération au développement (Aurélie Geeraerd).

Bref, du pain sur la planche pour nos nouveaux échevins verts!

Philippe LAUWERS

www.ecolorixensart.be

Share This